Des charrues pour Yargo

.

L’association vient de valider un projet demandé depuis longtemps par les agriculteurs de Yargo.

Ce projet s’intitule « fabrication de charrues à fonction : binage, sarclage et petit labour, par la modulation des socles ». 2400 € seront investis dans la fabrication locale de 24 charrues tirées par des bœufs ou des ânes. Les agriculteurs locaux participent à hauteur de 10 % du budget. Ces charrues permettront une meilleure production des cultures.

Voici le détail du projet reçu de Yargo:

PROJET : ACHAT DE CHARRUES POUR AGRICULTURE

OBJECTIF : Améliorer le rendement  en production agricole, par l’utilisation de matériel adapté au contexte climatique.

JUSTIFICATION DU PROJET

Le village de YARGO, à l’instar d’autres villages du Burkina Faso, subit de  plein fouet les effets du changement climatique avec son corollaire de désagréments. Ce qui rend les activités agricoles très laborieuses et pénibles, avec au bout de compte, très peu de rendement, du fait d’usage de moyens inadaptés voire rudimentaires, comme la daba. C’est le cas en ce qui concerne les paysans de YARGO. En effet, depuis la nuit des temps, ces  paysans de Yargo n’utilisent que la daba comme outils pour toutes leurs opérations culturales (sarclages, binages  labours). 

Pourtant, grâce à la coopération du village avec la ville de Toutlemonde, presque chaque famille de YARGO dispose aujourd’hui d’un bœuf et/ou vache pouvant servir de bêtes de travaux champêtres.

Le souhait des paysans de YARGO, après la nécessaire formation reçue grâce au soutien des partenaires de Toutlemonde, serait d’avoir des charrues à traction animal afin d’alléger la souffrance des populations qui, malgré la mise en œuvre des techniques acquises lors de cette formation à GUIE sur la pratique ZAI et l’accompagnement des services agricoles de Boussé, peinent à exploiter de grandes superficies pour une production agricole en quantité. Or cette production en quantité et bien sûr en qualité est indispensable  pour permettre à ces paysans et paysannes de pouvoir subvenir à leur besoins alimentaires de manière continue.

CE QUE SOUHAITE LA POPULATION

Sur le marché de nos jours, on trouve plusieurs types de charrues dont certaines sont de qualité douteuse, donc à courte durée d’utilisation. Ces charrues sont fabriquées avec du matériel de qualité douteuse. L’idéal pour les paysans serait donc l’obtention de charrues dont la fabrication répond à des normes de qualité. Pour ce faire le travail serait confié à un soudeur professionnel, sous la supervision de l’AZOT, pour garantir aux charrues une certaine durabilité.

CONTRIBUTION COMMUNAUTAIRE AU PROJET

NodésignationsnombreSomme totale
01Contribution  pour la main d’œuvre du soudeur forfait180 000 FRS 275€
02Transport des charruesforfait  30 000 FRS   45€
03TOTAL                                                                                   210 000 FRS   320€

APPORT ATTENDU DES PARTENAIRES

DESIGNATIONPRIX UNITAIREQUANTITEPRIX  TOTALOBS
01CHARRUES65 000 FRS   100€12 charrues780.000 FRS   1200€ 

Arrêté le présent projet à la somme de Sept cent quatre-vingt mille (780 .000) francs   soit 1200€ pour une base de réflexion à notre choix d’investissement.

Evolution de la population à Yargo :  en 2010 = 1300 h  et en 2021 = 3000 h

NB : YARGO compte selon les estimations, près de trois mille habitants (3000), répartis dans trois (3) quartiers. Ces mêmes données estiment à près de trente (30) ménages par quartier, pour mille (1000) habitants. A travers ce projet de 12 charrues pour le village, le ratio ménage/charrue est trop faible, soit une charrue pour 230 personnes.

Le souhait serait donc de voir le nombre de charrues octroyées à la hausse. Bien sûr si les moyens des partenaires le permettent. Mais à l’impossible, le village fera avec ces 12 charrues, en attendant le possible. Un système de location pourrait être la formule à expérimenter.

Une fois encore, nous tenons à dire merci à tous ceux et celles qui œuvrent pour l’amélioration des conditions de travail et de vie de ces braves paysans et paysannes qui mènent au quotidien une lutte acharnée pour la survie.

LES RESPONSABLES DU PARC DES CHARRUES

Pour gérer le parc de charrues qui sera doté au village de YARGO, une équipe de six personnes est mise en place :

  • Tarbagdo Patenda Souley (homme),
  • Taonsa Tempoko (femme),
  • Tarbagdo Abdou Karim (homme),
  •  Nabîme Kady (femme), 
  • Tarbagdo Kimbila (homme),
  • Ferra Fati (femme). 

                                      POUR L’AZOT            LE PRESIDENT SITA TARBAGDO

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑